Présentation de "la bien séance" de Dom

Publié par Dominique Labourier

Présentation de "la bien séance" de Dom

Bonjour,

Le but de cet blog consiste à présenter des critiques positives de films, romans, polars, bd, concerts... pour cela , je compte sur vous pour m'envoyer vos propres critiques afin que je les publie.

​Le film de cet été porte la nationalité espagnole "La Isla minina", polar où deux policiers de conviction politique différentes, pourchassent un tueur de jeunes filles.

Magnifiquement tourné, avec un rythme assez lent et des plans superbes.

Voici l'apport de Arnaud pour ce film :

De superbes images de l'Andalousie vue du ciel - tableaux impressionnistes aux couleurs chatoyantes - donnent un cadre presque abstrait à l'intrigue, pourtant très située historiquement. Deux flics enquêtent dans une petite ville lacustre sur la disparition de deux jeunes filles, bientôt retrouvées mortes dans le "bayou" local. Je dis "bayou" parce qu'on ne m'enlèvera pas de l'idée que "True Detective" saison 1 - dont l'action se situait en Louisiane - est passé par là et a, d'une certaine manière, inspiré le ton et les images de cette "isla minima".

Ça remue pas mal de poncifs du polar: hormis l'originalité du cadre, on est en terrain très balisé. Quelques non-dits, que j'ai davantage interprétés comme des faiblesses d'écriture, qu'une volonté d'ouverture du récit... (On n'a pas su recoller vraiment tous les morceaux, des petites zones d'ombre nous ont laissé un peu sur notre faim.) et des personnages secondaires auraient mérité plus qu'une esquisse, auraient pu être approfondi, puisque ces insuffisances psychologiques/sociologiques donnent assez peu de corps au "mal" et on doit se contenter d'extrapoler...

Malgré toutes ces insuffisances, un bon petit moment, si tu ne sais pas quoi te mettre sous la dent: acting, images, personnages principaux bien campés, action bien menée... (Une scène de "traque"assez tendue m'a ramené au final de "la nuit nous appartient" de James Gray dans les herbes hautes, armes à la main.)

la isla minima

la isla minima